Aller au contenu
Accueil » Blog » La perte de cheveux en post-partum: causes, évolution et solutions

La perte de cheveux en post-partum: causes, évolution et solutions

  • par

Un phénomène normal

La perte de cheveux post-partum est une condition courante chez les femmes après la grossesse. Elle est due à des variations dans les niveaux d’hormones, notamment la progestérone, les œstrogènes et la prolactine. Le stress émotionnel et un problème de thyroïde peuvent également contribuer à la perte de cheveux.

Le cycle pilaire

Le cycle pilaire des cheveux est normalement composé de 3 phases, la phase catagène, qui est une phase de repos d’environ 2 à 3 semaines où le cheveu ne pousse plus, peut être affecté par divers facteurs tels que le stress, les carences en nutriments et les perturbations hormonales.

Lire aussi :  Comment choisir le bon linge de lit pour le mois d'or : conseils pour un sommeil réparateur

Pendant la grossesse, la phase de chute des cheveux, appelée phase télogène, est retardée, ce qui entraîne une augmentation de la quantité de cheveux. Après l’accouchement, les cycles pilaires se synchronisent et les cheveux entrent dans la phase télogène, entraînant une perte de cheveux abondante qui n’est en réalité que l’élimination des cheveux qui n’ont pas été perdus pendant la grossesse.

Il n’y a pas de traitement miracle contre la perte de cheveux post-partum. Cependant, des traitements tels que la supplémentation en hormones thyroïdiennes, des lotions topiques contenant de la progestérone et de l’estradiol, et des contraceptifs oraux ont été étudiés. La perte de cheveux post-partum est généralement temporaire et ne persiste que rarement au-delà de 6 à 24 semaines.

Lire aussi :  La place du père après l'accouchement

Le boost cheveux

Compléments alimentaires pour aider la repousse des cheveux